Rigabrank (genre dystopique)

Extrait du résumé de la nouvelle :

“Pour parfaire son système de surveillance et de contrôle planétaire, Rigabrank a implanté dans le cerveau des humains une machine nommée Fausse Intelligentsia, qui fait perdre tout libre arbitre.

Une rémunération en fearbrank, cryptomonnaie de la peur, circule dans cet univers où la dénonciation est généralisée.”

Plus de détails sur Rigabrank.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s